Un visa AVE est t’il nécessaire pour transiter au Canada ?

Découvrez si vous avez besoin d’un visa AVE pour effectuer une simple escale au Canada et quelle est la procédure à suivre pour vous en procurer un dans les meilleurs délais et conditions.

Si vous ne souhaitez pas visiter le Canada mais que votre voyage prévoit une escale ou un transit dans un aéroport de ce pays, vous devrez, comme dans le cadre d’un séjour réel sur le territoire, avoir un visa de transit ou une autorisation AVE. Dans cet article, nous vous proposons de découvrir comment faire la demande de cette autorisation et les éléments à connaître.

 

L’AVE est-il obligatoire pour une simple escale ou un transit au Canada ?

Si vous avez prochainement prévu un voyage vers une autre destination que le Canada mais qui nécessite de faire une escale ou un transit dans ce pays, il est important de connaître les documents officiels dont vous allez avoir besoin.

Comme nous venons de le voir, une autorisation électronique de voyage AVE est obligatoire pour un transit par le Canada ou une escale dans un aéroport canadien et ce, même si vous ne quittez pas la zone de transit.

On peut donc se demander pourquoi il est nécessaire d’avoir ce précieux sésame si on ne reste pas dans le pays. De la même manière que pour une escale ou un transit aux Etats-Unis, une escale au Canada nécessite une autorisation officielle d’entrer sur le territoire même si vous ne partez pas à la découverte du pays.

En effet et lorsqu’un avion étranger atterrit dans un aéroport canadien, il doit obligatoirement attester du fait que ses passagers ont une autorisation de séjour de type AVE ou visa de transit.

Vous devez donc penser à avoir effectué la demande de votre autorisation AVE avant votre voyage pour ne pas risquer de vous voir refuser l’embarquement. Rappelons cependant qu’autrefois, il était nécessaire de faire une demande de visa spécifique appelé “visa de transit” pour une escale ou un transit au Canada. Mais aujourd’hui, les ressortissants des pays membres du dispositif d’exemption de visa peuvent profiter d’une simple demande d’AVE en ligne pour ce faire.

Une escale ou un transit au Canada va en effet obligatoirement respecter les conditions de durée maximale de séjour de l’AVE qui est de 90 jours consécutifs puisque le temps passé au sol n’est généralement que de quelques heures.

 

Comment obtenir un AVE pour une escale ou un transit au Canada ?

Si vous souhaitez obtenir une autorisation AVE dans le cadre d’une escale ou d’un transit au Canada, vous devrez suivre la même procédure que pour un AVE classique.

La demande se fera donc en ligne et par le biais d’un formulaire traditionnel en français ou dans la langue de votre choix. Pour le remplir, vous aurez besoin du numéro du passeport avec lequel vous allez effectuer votre voyage et d’une carte bancaire qui vous servira à régler les frais de traitement de votre dossier.

Les renseignements à compléter dans ce formulaire sont simples et concernent votre situation personnelle et votre identité ainsi qu’une série de questions sur votre état de santé et votre moralité. Vous devrez enfin renseigner une adresse email valide sur laquelle vous sera envoyée votre AVE en cas d’acceptation.

Une fois votre demande validée, vous n’aurez plus qu’à attendre un délai moyen de 72 heures au maximum pour recevoir votre réponse par mail. L’AVE sera alors automatiquement et électroniquement rattachée à votre passeport et vous n’aurez pas besoin de l’imprimer.

Enfin, sachez qu’une fois obtenu, l’AVE sera valable pendant 5 ans et vous permettra d’effectuer autant de séjours, transits ou escales au Canada que vous le souhaitez tant que les conditions sont respectées.

 

Le même AVE peut-il servir pour une escale, un transit et un séjour au Canada ?

Si vous faites une demande d’autorisation de séjour AVE pour une simple escale ou un transit au Canada, vous souhaitez sans doute savoir si cette autorisation sera valable pour un éventuel véritable séjour dans le pays.

Et c’est effectivement le cas. En effet et étant donné que l’AVE est valable pendant une durée de 5 années à compter de la date de sa délivrance, vous pourrez l’utiliser autant de fois que vous le souhaitez durant cette période, pour un voyage, un séjour, une escale ou un transit au Canada. Bien entendu, ces séjours doivent respecter la réglementation par le gouvernement canadien et le dispositif AVE.

Il est notamment indispensable que le séjour ne dépasse pas 90 jours consécutifs soit 3 mois sur le territoire canadien. Si vous souhaitez faire un séjour plus long, vous devrez demander un visa traditionnel. Le but de ces séjours doit obligatoirement être du tourisme, une visite à un proche ou un rendez-vous d’affaires. Ainsi et pour travailler ou suivre des études au Canada, vous devrez effectuer une demande de visa classique.

Enfin, rappelons que votre AVE est rattaché électroniquement à votre passeport et il est donc également impératif que le passeport que vous utiliserez pour vos futurs transits, escales ou voyages au Canada soit celui dont vous avez mentionné le numéro lors de votre demande d’AVE.

 

A quel moment faire une demande d’autorisation AVE pour un transit au Canada ?

Ainsi, vous savez désormais que vous avez besoin d’une autorisation AVE pour une escale au Canada. Mais quand est-il conseillé de faire cette demande ? Nous venons de voir plus haut que l’autorisation AVE peut être obtenue en moins de 72 heures après votre demande en ligne. D’ailleurs, ce délai est souvent beaucoup plus court dans la réalité et il est possible que vous receviez l’email de confirmation de votre AVE seulement quelques heures après sa soumission. Vous pouvez donc théoriquement faire cette demande seulement quelques jours avant la date de votre départ. Cependant, il est conseillé de vous y prendre suffisamment à l’avance pour être assuré de l’obtenir dans les temps. Cela vous permettra notamment d’effectuer une nouvelle demande au cas où votre première demande a été refusée suite à une erreur lors du remplissage du formulaire. Cette nouvelle demande peut être effectuée dès 10 jours après la date du refus.  Dans le cas d’un nouveau refus, vous pourrez toujours effectuer une demande de visa classique.

D’un autre côté et étant donné que l’AVE est valable pendant une durée totale de 5 ans et vous permet de voyager ou de faire une escale ou un transit dans le pays durant toute cette période, il est inutile de vous y prendre au dernier moment ou de vous y prendre trop tôt.

Idéalement il est conseillé de faire cette demande quelques semaines avant votre départ tout au plus.

 

Comment procéder en cas d’expiration prochaine de votre AVE et d’une escale aller et retour au Canada ?

Il existe également un cas particulier qui peut présenter une certaine difficulté pour les voyageurs qui font escale au Canada avec un AVE. Imaginons en effet que la durée de validité de votre AVE arrive à expiration entre le moment de la première escale et le moment de l’escale du retour.

En règle générale, pour un séjour au Canada, l’AVE doit uniquement être valide au moment de l’entrée dans le pays et n’a pas besoin de couvrir tout le voyage. Mais pour une escale ou un transit, les choses sont différentes et il est nécessaire que votre AVE soit valide à la fois au moment de votre première escale à l’aller et au moment de votre deuxième escale au retour.

En effet et pour mieux comprendre cette spécificité, il est essentiel de comprendre que chaque escale ou transit équivaut à un séjour au Canada pour les autorités canadiennes. Ainsi et quand un avion fait une escale dans un aéroport du pays et repart ensuite vers une autre destination que vous changiez ou non d’appareil, cela équivaut à une entrée et une sortie du territoire. La date de sortie du territoire sera donc prise en compte comme une fin de séjour et votre deuxième escale au retour comme une deuxième entrée au Canada.

Ainsi et si votre AVE était valide au moment de votre escale à l’aller, il est également nécessaire qu’il le soit au moment de votre escale de retour. Comment faire si cet AVE expire pendant votre séjour ?

La première solution consiste à utiliser votre AVE pour votre voyage aller et à demander un autre AVE pendant votre voyage et pour votre voyage retour. Mais vous devrez ici vous assurer que vous disposez du temps nécessaire pour suivre cette procédure et que vous disposerez d’une connexion à Internet pour ce faire. De plus, vous n’aurez pas ici la garantie d’obtenir cette nouvelle autorisation, ce qui pourrait poser problème au moment de votre escale de retour et vous empêcher de rentrer chez-vous sauf si vous trouvez un billet d’avion qui ne passe pas par le Canada.

Mais la meilleure solution reste celle qui consiste à prendre les devants et à effectuer une nouvelle demande d’AVE même si votre AVE actuel est toujours valide. En effet, cette nouvelle autorisation va ainsi remplacer l’ancienne et sera de nouveau valable pendant une durée de 5 années et ce dernier pourrait donc couvrir à la fois votre escale ou transit à l’aller et votre escale ou transit au retour. Mais une fois encore, ce n’est pas parce que vous avez obtenu votre AVE lors de votre demande initiale que vous obtiendrez également le second. Il est donc conseillé de vous y prendre suffisamment en avance pour assurer votre séjour. Si votre situation personnelle a changé, il est en effet possible que vous ne répondiez plus aux critères d’éligibilité de l’AVE.

Questions fréquemment posées

Quels sont les documents nécessaires à une escale au Canada ?

Pour effectuer un voyage incluant un transit ou un escale au Canada, vous aurez besoin de différents documents officiels. Bien entendu, vous devez notamment avoir un passeport en cours de validité, mais aussi une autorisation de séjour au Canada comme un AVE ou un visa de transit. Ces deux documents seront bien entendu liés à votre passeport et devront être présentés lors de votre embarquement vers ce pays ou une autre destination avec une escale dans le pays.

Comment faire une demande de visa de transit pour le Canada ?

Si vous ne répondez pas aux critères nécessaires à une demande d’AVE pour le Canada, vous pouvez également effectuer un transit ou une escale au Canada avec un visa spécifique. Il s’agit du visa transit que vous pouvez également demander en ligne par le biais d’un formulaire spécifique. Il vous suffira alors d’indiquer que vous souhaitez un visa d’immigration de transit et non un visa de tourisme qui vous prendrait davantage de temps.

Où effectuer une demande d’AVE de transit pour le Canada ?

Une autorisation AVE pour un transit ou une escale au Canada peut être obtenue en ligne en passant par le site officiel ou sur le site d’un prestataire comme celui que nous vous recommandons sur ce site. Vous y trouverez un formulaire à remplir en quelques minutes et un système de paiement en ligne des frais de traitement de votre dossier.