Est t'il nécessaire d'avoir un visa pour une escale en Inde ?

Vous souhaitez savoir quand et pourquoi il faut obtenir un visa de transit pour l’Inde ? Découvrez les règles en la matière ainsi que la procédure pour l’obtenir dans les temps.

Demande de visa pour l'Inde !

Comme vous le savez sans doute déjà, la plupart des voyageurs étrangers qui souhaitent se rendre en Inde ont l’obligation d’obtenir un visa et ce, quelle que soit la durée de leur séjour ou l’objet de celui-ci. Il n’existe que deux exceptions à cette obligation de visa qui concernent les ressortissants du Bhoutan et du Népal. Mais qu’en est-il si votre voyage a une autre destination finale que l’Inde et que vous n’effectuez qu’un transit dans ce pays ? D’une manière générale, il sera ici obligatoire d’avoir un visa ou une autorisation de séjour pour transiter par le pays mais en réalité, cela va dépendre de la durée du transit ou de l’escale et du fait que le voyageur quitte ou non la zone de transit de l’aéroport. Ainsi, certains visiteurs ont pour obligation d’obtenir un visa de transit en le demandant à l’avance. Pour cela et comme nous allons le voir plus bas en détails, il est possible d’utiliser le service de e-visa en ligne pour gagner du temps.

 

Le visa est-il obligatoire pour un simple transit en Inde ?

Selon les règles établies par le gouvernement indien concernant le visa, l’ensemble des voyageurs qui ne sont pas exemptés de visa et qui effectuent un transit de plus de 24 heures par un aéroport du pays ainsi que les voyageurs qui prévoient de quitter la zone de transit de l’aéroport, quelle que soit la durée du transit, doivent obtenir un visa de transit pour l’Inde.

Cela signifie que le visa de transit pour l’Inde est un document obligatoire si vous effectuez une escale ou un transit de plus de 24 heures entre l’heure d’arrivée et l’heure de départ. Mais cela signifie aussi que les voyageurs qui ont un vol de correspondance moins de 24 heures après leur arrivée en Inde mais qui ont besoin ou envisagent de quitter la zone de transit de l’aéroport pour une raison ou une autre, doivent également avoir un visa de transit. Il arrive notamment que les passagers doivent enregistrer de nouveau leurs bagages pour prendre leur vol de correspondance ou qu’ils décident de passer la nuit dans un hôtel en dehors de la zone de transit voire simplement qu’ils souhaitent profiter de leur transit pour visiter les alentours de l’aéroport.

Il est donc logique, dans ce cas, qu’ils aient besoin d’un visa de transit pour l’Inde et il est recommandé de le demander à l’avance en effectuant une demande de visa électronique en ligne.

 

Dans quels cas n’est-il pas nécessaire d’avoir un visa pour transiter en Inde ?

Dans certains cas très précis, il ne sera pas obligatoire d’avoir un visa de transit pour un transit ou une escale en Inde. Ainsi, vous pourrez transiter par un aéroport indien vers une autre destination si :

  • Vous possédez un billet d’avion vers une autre destination dans un autre pays.
  • Votre escale ou votre transit en Inde dure moins de 24 heures.
  • Vous ne quitterez pas la zone de transit de l’aéroport.

En ce qui concerne les voyageurs dont le transit dure moins de 24 heures, il est recommandé de réserver le vol de correspondance sur le même billet que le vol pour l’Inde. Ainsi, il ne leur sera pas nécessaire de quitter la zone de transit pour enregistrer de nouveau leurs bagages pour ce second vol et il ne leur sera donc pas nécessaire de demander et d’obtenir un visa de transit pour l’Inde.

Un autre cas particulier concerne les personnes qui entrent en Inde par voie maritime. Ces derniers n’auront pas besoin de visa de transit pour l’Inde à la condition qu’elles restent à bord du bâteau lorsqu’il est arrimé au port indien.

Notons enfin que vous ne serez pas dans l’obligation de faire une demande de visa de transit pour l’Inde si vous avez déjà en votre possession un e-visa valide pour ce pays comme un visa de tourisme, d’affaires ou un visa médical et ce, même pour un transit de moins de 24 heures avec une sortie de la zone de transit. Ces types de visas électroniques sont des visas à entrées multiples qui permettent donc de réaliser plusieurs séjours, transits ou escales en Inde pendant toute la durée de leur période de validité. Vérifiez cependant que le numéro de passeport associé à ce visa soit toujours celui du passeport que vous utilisez pour ce voyage.

 

Quand effectuer une demande de visa de transit pour l’Inde et quels sont les délais pour l’obtenir ?

Si vous avez la chance de faire partie des voyageurs éligibles au visa de transit pour l’Inde par voie électronique, ce qui est le cas des ressortissants français mais aussi de tous les ressortissants des pays de l’Union Européenne, vous pouvez compléter un simple formulaire de e-visa en ligne en passant par le site officiel ou par un site de prestataire comme celui que nous vous recommandons ici. Cette procédure ne vous prendra en effet que quelques minutes et vous devrez seulement y renseigner vos coordonnées personnelles, les coordonnées de votre passeport et y répondre à quelques questions.

Lorsque vous remplirez cette demande en ligne, il vous sera demandé de renseigner le type de visa que vous souhaitez obtenir. Ici et dans le cas qui nous intéresse, vous devrez demander un visa de transit pour l’Inde. Il sera également obligatoire de mentionner la date à laquelle vous avez prévu d’arriver et le point d’entrée en Inde.

Une fois le formulaire rempli, il vous suffira de régler les frais de ce visa avec votre carte de crédit ou de débit, directement en ligne, pour finaliser votre demande.

Lorsque votre demande est transmise, elle est généralement traitée dans un délai de 4 jours ouvrés. Il est donc recommandé de vous y prendre au moins 4 jours voire une semaine avant la date de votre départ afin de vous assurer d’obtenir cette autorisation dans les temps.

Lorsque le visa de transit est accepté, il est envoyé directement par email au demandeur, sur l’adresse mentionnée dans le formulaire. Ce dernier doit ensuite l’imprimer afin de le présenter lors de son embarquement et au moment de son transit en Inde, aux agents aux frontières.

Rappelons également qu’un visa de transit est valable pour deux entrées. Cela signifie que vous pourrez l’utiliser à la fois pour votre transit aller et pour votre transit retour. Il s’agit d’un document valable pendant 15 jours à partir de la date de sa délivrance. Le visa de transit ne permet de transiter sur le territoire indien que pendant 3 jours au maximum et uniquement pour un transit direct. Si vous souhaitez rester plus de 3 jours sur le territoire indien, vous devrez en effet demander un autre type de visa en fonction de l’objet de votre voyage.

Demande de visa pour l'Inde !